Ce site internet est le projet de T.P.E 2014 - 2015 de deux élèves de 1ere L du Lycée Jean Perrin.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 HISTOIRE DE DC COMICS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claire
Admin
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 07/10/2014
Age : 20

MessageSujet: HISTOIRE DE DC COMICS   Mar 7 Oct - 19:40


QU'EST CE QUE DC COMICS ?

DC Comics est l'une des principales maisons d’édition américaines de bandes dessinées (bande dessinées = comics*) crée par le major Malcolm Wheeler-Nicholson* en 1934. Les initiales « DC » sont une abréviation de « Detective Comics ». DC comporte plusieurs filiales, notamment Vertigo*, dédiée au fantastique et Wildstorm* dédiée à la science-fiction et aux aventures de super-héros plus modernes.

DC Comics en années c'est : l'âge d'or (1934–1956), l'âge d'argent (1956–1970), l'âge de bronze (années 1970) et passage crises à la modernité (des années 1980 à aujourd'hui).


DE SA CRÉATION JUSQU’À NOS JOURS

En 1934, Malcolm Wheeler-Nicholson, fonde la société : National Allied Publications.

En 1935 est publié le premier numéro de New Fun Comics qui propose des bandes-dessinées inédites. Ce qui démarque alors New Fun Comics des autres comics de l'époque c'est qu'on ne trouve pas que des rééditions de comic strips*.
Malgré tout, ce premier comics ne connait pas un gros succès et la filiale New Comics est tout de même crée.

En 1936 le sixième numéro de New Fun Comics met en scène le Dr. Occult créé par Jerry Siegel et Joe Shuster. Les aventures de ce personnage se poursuivent dans More Fun Comics (qui est logiquement la suite de New Fun Comics).
Malheureusement National Allied Publications est endetté à force. Cela oblige Malcolm Wheeler-Nicholson à venir s'associer avec Harry Donenfeld et Jack Liebowitz qui gèrent l'entreprise en distribuant les comics de la boîte désormais.

En 1937, National Allied Publications est renommé Detective Comics et un comics "Detective Comics" est publié.

En 1938, pour éponger les dettes qu'il à accumuler, Malcolm vend ses dernières parts à Donenfeld.
Cette année est aussi une année très importante pour DC. Le premier numéro d'Action Comics qui parait en avril révolutionne le monde de la bande-dessinée américaine car Superman, le premier vrai super-héros de l'histoire des comics, y fait son apparition. Superman rencontre un tel succès qu'il devient numéro 1, à la plus grande surprise de l'éditeur.

En 1939, une nouvelle maison d'édition, All American Comics dirigée par Max Gaines, l'inventeur du comic book* numéro 4 marque l'année.
(Pour précision, DC et All American Comics sont deux entreprises distinctes mais le logo DC apparaît sur tous les comics, car ils sont une seule collection).
All American comics publie alors les aventures de Green Lantern, Flash et Wonder Woman.
DC apparaît donc cette année là comme la maison d'édition la plus importante, en partie grâce à Superman qui procure des revenus importants.

En 1941, DC parvient à avoir Jack Kirby et Joe Simon, deux jeunes artistes qui viennent de créer, pour Timely, Captain America. DC possède donc des séries très rentables et travaille avec des auteurs talentueux, ce qui assure sa première place parmi les éditeurs de comics du moment.

En 1944, Max Gaines vend ses actions pour fonder une nouvelle maison d'édition : Educational Comics, plus connue comme EC Comics.

De 1945 vers 1955, dans le contexte historique dans lequel est le pays, le monde des comics va connaître deux crises.
Une première crise de surproduction qui entraîne la faillite de nombreux éditeurs et l'arrêt de nombreux comics qui ne trouvent pas de place dans les kiosques et autres marchands de journaux où ils sont vendu habituellement. Les journaux d'actualités traitant de la guerre prenant tout les étalages.
Une seconde crise à cause du contexte économique et historique du pays, entraîne la pertes de pas mal de Super-Héros. Seul Superman, Batman et Wonder Woman qui ont un lectorat fidèle.

En 1953, malgré les crises, DC continue à se développer, la société rachète l'éditeur Quality Comics, ce qui lui permet de devenir propriétaire de personnages tels qu'Uncle Sam ou Blackhawk.

En 1956, DC, grâce au rédacteur Julius Schwartz, tente de relancer le genre des super-héros. Le quatrième numéro du comic book Showcase, édité en septembre 1956, fait apparaître un nouveau Flash, scénarisé par Robert Kanigher, dessiné par Carmine Infantino et encré par Joe Kubert. Si le nom du personnage reste le même que dans les années 1930 - 1940, rien d'autre n'est similaire : ni l'identité secrète, ni l'origine, ni l'environnement.
Ce nouveau Flash est un succès et bientôt Flash a droit à son propre comic book.
En parallèle, Green Lantern, dans le numéro 22 de ce même comic book, publié à l'été 1959, a droit au même traitement car il a également eu de très bon résultats.

En 1960, dans le contexte de l'après-guerre, DC se lance dans la création d'une équipe comprenant des nouveaux venus et trois anciens : Superman, Batman et Wonder Woman. La Ligue de justice d'Amérique apparaît pour la première fois dans le comic book The Brave and The Bold numéro 28.

En 1961,  le premier numéro de The Justice League of America paraît et devient le comics le plus vendu.
Les super-héros vont donc revenir à la mode mais c'est une autre maison d'édition Marvel Comics qui commence à s'imposer dans l'industrie du comics, et qui deviendra par la suite le concurrent numéro 1 de DC Comics, va le plus en profiter de cette renaissance des héros.  

En 1964, DC rachète la maison d'édition EC Comics, la propriété de William Gaines.

En 1968, Carmine Infantino devient directeur de la publication. Elle donne alors plus de liberté aux artistes et grâce à cette nouvelle politique plus libre au sein de l'entreprise, la société retrouve un peu de prestige en face de Marvel, qui rappelons le, le dépasse désormais.
DC va par la suite se trouver un dessinateur vedette, Neal Adams, comme Jack Kirby l'est pour Marvel. Il crée Deadman en collaboration avec Infantino au scénario, puis il reprend le personnage de Batman en en faisant un personnage plus sombre, plus proche du Batman qu'il était à ses débuts, avant son évolution. Ce côté lugubre de la personnalité de Batman est maintenu par Dick Giordano qui succède à Adams.
Par la suite Neal Adams collabore avec le scénariste Dennis O'Neil sur la série Green Lantern. Les nouvelles aventures de Green Lantern ne se concentre plus uniquement sur la lutte entre le bien et le mal mais développe des thèses politiques et sociales (place des Noirs, relation entre les sexes, drogue, etc...).
Grâce à cette nouvelle notoriété, Infantino parvient à attirer chez DC deux créateurs dont les noms étaient liés à Marvel auparavant : Steve Ditko et Jack Kirby. Le premier crée en 1968 Le Creeper et Hawk and Dove, le second développe un nouvel univers comics, celui du Quatrième Monde*, avec trois nouvelles séries : The New Gods, The Forever People, Mister Miracle et une reprise de Superman.
Enfin à côté de ces auteurs reconnus, Infantino recrute de nouveaux venus, tels que Len Wein, Marv Wolfman, Gary Friedrich afin d'apporter un peu de modernité à la société.

En 1970, DC traverse une crise du lectorat. Les super-héros attirent moins et ne parviennent pas à se renouveler. DC propose des nouvelles séries pour attirer ceux qui délaissent les aventures de ses super-héros. Ainsi paraissent les aventures du cowboy Bat-Lash ou les récits fantastiques de The house of Secrets.
A la fin de l'année, la société annonce la "DC Explosion". C'est une promesse faites aux lecteurs quant à l'augmentation du nombre de séries avec plus de pages pour chaque comics.

Malheureusement cette promesse est un échec et fin 1978, la production est divisée par deux.

Voulant faire le coup du siècle, DC va innover en travaillant avec son concurrent, Marvel Comics, pour la première fois, pour éditer, en 1975, le premier crossover* de l'histoire des comics : l'adaptation du film Le Magicien d'Oz.
Ce projet sera suivi dès l'année suivante d'un crossover mettant en scène la rencontre entre Superman et Spider-Man écrit par Gerry Conway et dessiné par Ross Andru & Dick Giordano.

En 1979, DC, remis de l'échec de la «DC Explosion» crée un nouveau format de diffusion de comics : la mini-série. La première du genre est The World of Krypton écrit par Alan Kupperberg et dessiné par Howard Chaykin et Murphy Anderson qui est publiée ainsi parce que l'histoire était déjà écrite et dessinée et que le comics Showcase qui devait l'accueillir avait été supprimé.

En 1984, DC confie à Alan Moore le scénario de Swamp Thing, un dessin fait par Stephen Bissette et John Totleben. Alan Moore reprend la série à partir du numéro 20 et dès l'épisode suivant il recrée entièrement le personnage principal. Mais rapidement, il fait évoluer la série dans un univers terrifiant et violent. Ces histoires ne rentrent pas dans les comics code (soit les critères pour faire paraître une BD). C'est pour cette raison que le numéro 28 de la série ne porte plus le sceau de DC. Malgré que ce comics soit jugé inapproprié au grand public, il annonce le nouvel âge des comics mais ce sont trois mini-séries éditées par DC qui marquent le passage à l'âge moderne des comics.

En 1985, DC Comics publie à l'occasion des cinquante ans de la société le « crossover » Crisis on infinite earths. Il s'agit d'une série en douze parties scénarisée par Marv Wolfman et dessinée par George Perez.
Cette série transforme complètement l'univers DC en se débarrassant du concept de "Terres multiples" tel qu'il était utilisé depuis des années, car ce système est considéré comme confus pour les lecteurs. La chronologie de l'univers de DC est alors totalement revue.

En 1986, DC publie The Dark Knight Returns écrit et dessiné par Frank Miller et encré par Klaus Janson et Watchmen d'Alan Moore et Dave Gibbons, deux mini-séries qui vont donner le ton de la nouvelle ère qui commence. Ces séries, de par leur contenu s'adresse à un public adulte et c'est pour cette raison que ni l'un ni l'autre ne portent le sceau de DC, eux non plus.
Ils connaissent, malgré cela, un grand succès public et critique. DC, tout en continuant à publier des séries tout-public, décide alors de publier plusieurs comics au contenu plus adulte sous la responsabilité éditoriale de Karen Berger. Ces comics sont Hellblazer, Shade, the Changing Man, Animal Man ou encore Sandman de Neil Gaiman (des comics qui restent tout de même peu connu par le public en général). Ils seront ensuite formellement intégrés dans une collection appart, nommée Vertigo et porteront sur la couverture l'avertissement "For Mature Readers" (= pour lecteurs adulte) soit un avertissement pour spécifier que seul les personnes majeures ont le droit de lire et acheter ces comics.

En 1998, DC Comics rachète Wildstorm, un des studios composant Image Comics, à Jim Lee qui en conserve la direction.

Les années 2000 sont marquées par le développement de crossovers qui apportent des changements importants dans l'univers DC. Ainsi, depuis 2004, des histoires porté sur des "crises" ont été publiées chaque année : Identity Crisis (2004) se développe en Countdown to Infinite Crisis (2005), Infinite Crisis (2005-2006), Countdown to Finale Crisis (2007), Final Crisis 2008.

En 2005, pour conccurencer à la collection Ultimate de Marvel, DC Comics lance la collection All-Star qui présente des aventures des héros de DC Comics les plus populaires réalisées par des auteurs célèbres. L'idée est de présenter des aventures inédites, accessibles à tous, et basées sur les éléments des personnages que tout le monde connaît. Les deux premières séries lancées sont: All Star Batman and Robin, The Boy Wonder par Frank Miller et Jim Lee et Superman par Grant Morrison et Frank Quitely.

En 2009 les crossover mettent en avant Green Lantern et inspirerons Brightest Day en 2010.

Enfin, en 2011, Flash est à l'honneur avec le crossover Flashpoint qui est suivi en 2011-2012 de la recréation complète de l'univers DC. Toutes les séries recommencent alors avec un nouveau numéro 112. À cette occasion DC Comics modernise son logo comme elle l'avait déjà fait en 2005.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-dc-tpe.fantastique.tv
 
HISTOIRE DE DC COMICS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Secret origins: l'histoire de dc comics ( raconté par Ryan Reynolds)
» [comics] Les Chroniques de Spawn N°28
» Recherche comics BATMAN YEAR ONE V.F
» Histoire de Superman
» Un comics pour clôturer l'histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MARVEL DC UNITED :: INTRODUCTION :: 1) Dc Comics-
Sauter vers: